Vidéo : Les magouilles de l'industrie pharmaceutique......pharmaceufric !

Les magouilles de l'industrie pharmaceutique et la création de la maffia médicale. Vous voulez savoir ce que l'Europe des années 40 a en commun avec celle d'aujourd'hui, qui a financé le pantin Adolf Hitler et ses acolytes, et dans quel but, ou sont passés les criminels de guerre après le fameux tribunal de Nuremberg, quel rapport il y a entre les camps de concentration et la chimiothérapie ... Voici un discours de Dr. Rath sur ce sujet malheureusement encore très actuel. En 4 parties.

Pensez à partager ces informations afin de lutter contre la désinformation de la mafia pharmaceutique !

Les magouilles de l'industrie pharmaceutique......pharmaceufric !


Les magouilles de l'industrie pharmaceutique... par Wakeup-
Les magouilles de l'industrie pharmaceutique... par Wakeup-
Les magouilles de l'industrie pharmaceutique... par Wakeup-
Les magouilles de l'industrie pharmaceutique... par Wakeup-

%PARTAGER%Afin de mettre les choses au clair, permettez-moi de vous en dire un peu plus sur les racines de la médecine et de Big Pharma. Plongeons nous dans l'Histoire, et allons jusqu'aux alentours de 1910, afin d'en savoir plus sur John D. Rockefeller, et sur le Rapport Flexner. Je parie que vous n'avez jamais entendu parler de ce rapport, est ce le cas ?

Vous voyez, l'objectif de Rockefeller était de dominer les industries pétrolières, chimiques,pharmaceutiques, et les marchés financiers, de sorte que son entreprise, (la Standard Oil of New Jersey) puisse acheter une participation majoritaire dans une compagnie pharmaceutique Allemande énorme, la société chimique appelée I.G. Farben.

On a su, que I.G. Farben, était le principal donateur de fonds financiers lors de la Campagne électorale d'Adolph Hitler. Un an avant, Hitler s'est emparé du pouvoir, I.G. Farben à donné 400 000 DM à Hitler, à son parti nazi et à son armée privée (les «SS»). En conséquence, après la prise du pouvoir par Hitler, I.G. Farben était le plus grand profiteur de la conquête Allemande visant le monde, au cours de la Seconde Guerre mondiale. Alors que des millions de personnes ont été emprisonnées et assassinées, I.G. Farben profitait de ses sinistres investissements.

I.G. Auschwitz, une filiale à 100% d'I.G. Farben, était le plus grand complexe industriel du monde, pour la fabrication du caoutchouc de synthèse, de l'essence, et pour la conquête de l'Europe. Auschwitz a utilisé les prisonniers des camps de concentration comme «travailleurs esclaves» dans leur usine.

Mais il n'y avait pas de plan de «retraite» pour les prisonniers d'Auschwitz. Ceux qui étaient trop fragiles ou trop malades pour travailler ont été sélectionnés à l'entrée principale de l'usine d'Auschwitz, et envoyés dans les chambres à gaz. Même le gaz chimique Zyklon-B utilisé pour l'extermination de millions de personnes innocentes, résultait des planches à dessin d'I.G. Farben et de ses usines.

Les faits sont une réalité : la ‘masse' des humains à été traitée aux produits chimiques de synthèse, et cela a été orchestré dans l'Allemagne nazie. Merci à Mike Adams et à www.NaturalNews.com pour la caricature ci-dessus

En 1941, Otto Armbrust (IG Farben, membre du jury chargé du projet d'Auschwitz), a déclaré à ses collègues, «Notre nouvelle amitié avec les SS est une bénédiction. Nous avons déterminé toutes les mesures, dont l'intégration des camps de concentration au profit de notre société.» I.G. Farben a utilisé les victimes des camps de concentration comme cobayes humains.

Des dizaines de milliers d'entre eux sont morts au cours d'expériences, telles que les essais de nouveaux vaccins inconnus. En tout, plus de 300.000 prisonniers passèrent par le camp d'Auschwitz et ses installations. Plus de 25.000 ont travaillé jusqu'à la mort, alors que d'innombrables autres ont été assassinés dans les chambres à gaz ou par l'expérimentation humaine.

On aurait pu penser, qu'après la fin de la guerre, en raison de leur participation à l'assassinat des millions de personnes à Auschwitz, les membres du conseil d'I.G. Farben auraient été "condamnés" par les entreprises pharmaceutiques US. Rien n'aurait pu être plus explicite.

Avez-vous déjà entendu parler de Bayer Corporation ?

En 1956, Bayer a nommé Fritz ter Meer, d'I.G. Farben, (criminel de guerre reconnu coupable au procès de Nuremberg par les membres du jury pénal), comme président de son conseil d'administration. (Joseph Borkin, Le Crime et la Répression d'IG Farben).

Le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre. Dans les années 1980, Bayer a commercialisé un médicament, appelé facteur VIII, pour les hémophiles. Cependant, on s'est vite aperçus que le facteur VIII (qui a été confectionné principalement avec des produits sanguins de l'homme) était contaminé par le virus du SIDA. Malgré le fait que les documents internes ont démontré que Bayer SAVAIT que la substance était entachée avec le SIDA, ils ont décidé de le vendre à l'étranger (particulièrement en France, en Espagne et au Japon). En conséquence, des milliers d'hémophiles innocents et leurs familles ont été infectés par le virus du SIDA. Il s'agit d'un assassinat en masse. Je suis consterné au-delà des mots…

Mais je m'égare. Revenons en 1910 et à notre leçon d'histoire sur le Rapport Flexner. Afin de construire son cartel de la drogue, Rockefeller a jugé nécessaire, pour «rééduquer» le corps médical, de prescrire plus de
produits pharmaceutiques, de sorte qu'il a embauché Abraham Flexner pour le voyage dans le pays, afin d'évaluer le succès des écoles médicales Américaines.

En réalité, il n'y avait que très peu "d'évaluation" qui passait par Flexner, les résultats de son étude ont été prédéterminés. Finalement, Flexner a présenté un rapport à la Fondation Carnegie, intitulé «l'Education médicale aux États-Unis et au Canada». Sans surprise, l'essentiel du rapport, c'est qu'il était beaucoup trop facile d'ouvrir une faculté de médecine, et que la plupart des facultés médicales ne dispensaient pas la ‘bonne' médecine à son goût. En d'autres termes, les gens ne consommaient pas suffisamment de médicaments.

Flexner a indiqué qu'il était nécessaire d'installer un «Portier» qui déterminerait, dans les facultés de médecine autorisées, par l'intermédiaire de ce «Portier médical», ceux qui doivent rester dehors. Le rapport a été présenté au Congrès, et ils ont avalé l'hameçon, la ligne et le lest. Comme on le voit très souvent, les hommes politiques
sont tout à fait disposés à adopter des lois qui nous priveront de nos libertés constitutionnelles sous la bannière aguichante de la «Protection du public». Regardez ce qui s'est passé aux Etats-Unis depuis les attentats "terroristes" du 11 septembre.

Ainsi, l'AMA est devenue le nouveau gardien, et était habilitée à déterminer dans les facultés de médecine, les normes de la médecine conventionnelle admissibles et celles qui ne l'étaient pas. Contrairement à la croyance populaire, l'AMA n'est pas une entité gouvernementale. Elle est une organisation privée qui a commencé en 1847, et il s'agit essentiellement d'un «Syndicat de médecins». La seule différence entre l'AMA et le Syndicat des métallos, c'est que les membres de l'AMA portent des cols blancs, tandis que les syndiqués des Métallos portent
des cols bleus. Et tout comme avec de nombreux syndicats, au sommet de cette organisation sont situés les "chefs de la Mafia".

Vous voyez, l'objectif préétabli du Rapport Flexner était de labelliser comme «charlatans», les médecins qui ne prescrivent pas les médicaments industriels. Les facultés de médecine qui offraient des cours sur les thérapies naturelles et l'homéopathie ont été avisées de laisser tomber l'un ou l'autre de ces cours de leurs programmes d'études, ou bien alors, elles perdraient leur accréditation. Faut-il s'étonner que le total du nombre de facultés de médecine accréditées aux États-Unis, ait diminué de moitié entre 1910 et 1944 ? Le résultat final du Rapport Flexner a été que toutes les facultés de médecine accréditées, sont devenues particulièrement orientées vers les médicaments chimiques et vers la recherche pharmaceutique.

Le plan de Rockefeller eut un succès retentissant, et les conflits d'intérêt entre Big Pharma et Big médecine continuent encore à ce jour. Dans son livre, ‘La Porte du Cancer : Comment Gagner - La Fureur de Perdre la
Guerre du Cancer', le Dr. Samuel Epstein montre qu'au cours du siècle passé, l'AEC, la NCI, et l'AMA sont tous devenus corrodés avec les groupes institutionnels majeurs, et ont personnellement des conflits d'intérêt avec Big Pharma. Comme cela a été admis avec candeur par un directeur récent de la NCI, elle est devenue une «société pharmaceutique gouvernementale».

Le Dr. Epstein relate aussi comment, pour des raisons monétaires, l'industrie du cancer en est venue à la suppression de montagnes d'informations à propos des causes environnementales du cancer, plutôt que de rendre ces informations disponibles au grand public.

Dans son livre Les Politiques du Cancer Revisitées, le Dr. Epstein stipule que «L'établissement du cancer a également omis de donner au public Africo-Américain, et en particulier aux groupes ethniques défavorisés, avec sa façon disproportionnée habituelle, la hausse des taux d'incidence du cancer, ainsi que des informations sur les expositions évitables aux agents cancérigènes, les privant ainsi de leur droit de connaître la vérité, et les empêchant efficacement de prendre des mesures pour se protéger - c'est un déni flagrant de justice».

C'est une simple équation économique. Garder le public ignorant sur les causes et les résultats du cancer chez tous ceux qui en sont atteints. Plus de patients atteints d'un cancer, c'est plus de ventes de médicaments de chimiothérapie, plus de rayons, et plus de chirurgie. Vous voyez, l'argent, plutôt que l'éthique morale, c'est le facteur décisif pour l'industrie du cancer et la Mafia Médicale.

Pour être honnête, leur but est de fournir un soulagement temporaire, en traitant les symptômes du cancer, avec des médicaments, tout en ne répondant jamais à la cause du cancer. Ceci assure régulièrement des visites au cabinet du médecin, et exige que le patient retourne régulièrement à la pharmacie pour remplir ses ordonnances.

C'est cela le jeu sur les gens, tout simplement. Big Pharma n'est rien de plus qu'un conglomérat d'entreprises, qui peut au mieux être décrit comme des ‘revendeurs glorifiés, de médicaments'. On ne peut que refuser cela ou traiter avec. Plongez votre tête dans le sable si nécessaire. Pensez à des idées heureuses. Ou continuez à lire, et gardez un esprit ouvert. C'est votre choix.

S'il vous plaît essayez de «Sortir de la Boîte», et ouvrez votre esprit à la possibilité que vous lui avez menti, qu'il y a beaucoup de traitements anticancéreux plus efficaces que les "Big 3" (chimio, rayons, et chirurgie).

Dernièrement le docteur Robert Atkins a prononcé la meilleure phrase qui puisse être révélée : «Il n'y a non pas un, mais plusieurs traitements curatifs contre le cancer, de disponibles. Mais ils sont tous systématiquement réprimés par l'AEC, le NCI et les centres majeurs d'oncologie. Ces centres ont beaucoup trop d'intérêt dans le statuquo ».

La survie de la Mafia Médicale et de Big Pharma dépend de l'élimination (par tout moyen) des traitements efficaces et naturels de santé. En rendant plus difficile l'accès à des recours naturels de santé, ces ‘‘gangsters médicaux'' protègent leur monopole, tout en nourrissant leur propre mégalomanie.

A vrai dire, en particulier concernant les traitements contre le cancer, la Mafia Médicale et leurs copains Big Pharma sont en cours d'exécution d'un régime d'extorsion énorme, et leurs tactiques font ressembler Pol Pot à un enfant de choeur !

Peu importe si vous êtes un médecin ou un patient, si vous croisez la Mafia Médicale, alors vous serez probablement visité par un de leurs «briseurs de jambes», qui va tenter de vous intimider et de vous contraindre à la soumission, ainsi qu'à l'obéissance.

Selon l'avis du Dr. Henry Jones : "Peu de temps après que le monopole médical ait été formé, il a commencé à imposer son ordre du jour, afin de détruire toute concurrence. Une purge bien organisée et bien financée à l'échelle nationale de tous les 'non-MD' (c.-à-d. les non-professeurs de médecine) a été entreprise. Au cours de la première moitié du 20ème siècle, ce monopole médical a réussi à fermer plus de 40 facultés de médecine.

Leur idée était de garder un nombre peu élevé de médecins, afin de mieux fixer les taxes. Après la Seconde Guerre mondiale a commencé le monopole médical strictement contrôlé, surveillant chaque spécialité médicale. Il a permis son propre développement, et a également réussi à interdire, ou à marginaliser, plus de 70 professions de santé. «La protection des soins et de la santé du consommateur» ont été, comme toujours, les raisons de cette prise de pouvoir.

Que l'objet de la destruction par le monopole médical soit, les homéopathes, les sages-femmes, les chiropraticiens, les prescripteurs, ou Internet, la purge est effectuée de la même manière. Aucune preuve scientifique ou de données de recherche n'est offerte ni avancée pour discréditer ces praticiens. Toute approche de cette nature est un assassinat..." www.thenhf.com/articles/articles_728/articles_728.htm

Accueil