Recherche contre le cancer

La «Guerre contre le cancer» a été officiellement déclarée par le gouvernement fédéral en 1971, et promulguée comme loi, avec enthousiasme, par le président Richard Nixon. Depuis près de quatre décennies ! Elle est en réalité devenue un bourbier, une "médecine du Vietnam", une guerre sans fin, calculée "sans victoire". La guerre contre le cancer, depuis cela, ce sont d'innombrables millions de Dollars qui sont versés chaque année pour sa perpétuation. Depuis 1971, plus de 2 TRILLIONS de Dollars ont été dépensés pour la recherche sur le cancer et les traitements conventionnels allopathiques.

Pensez à partager ces informations afin de lutter contre la désinformation de la mafia pharmaceutique !

Recherche contre le cancer.

%PARTAGER%La «Guerre contre le cancer» a été officiellement déclarée par le gouvernement fédéral en 1971, et promulguée comme loi, avec enthousiasme, par le président Richard Nixon. Depuis près de quatre décennies ! Elle est en réalité devenue un bourbier, une "médecine du Vietnam", une guerre sans fin, calculée "sans victoire". La guerre contre le cancer, depuis cela, ce sont d'innombrables millions de Dollars qui sont versés chaque année pour sa perpétuation. Depuis 1971, plus de 2 TRILLIONS de Dollars ont été dépensés pour la recherche sur le cancer et les traitements conventionnels allopathiques.

Néanmoins, en dépit (ou peut-être à cause) de ces coûts faramineux, l'industrie du cancer demeure largement fermée aux idées novatrices dans le domaine des traitements de substitution du cancer. Selon le Dr. John Bailer, qui a passé vingt ans auprès du personnel du NCI et a été le rédacteur en chef de son journal, parlant à la réunion annuelle de l'American Association for the Advancement of Science en mai 1985, "Mon évaluation d'ensemble, est que le programme national contre le cancer doit être considéré comme un échec qualifié de cuisant."

En fait, l'industrie du cancer (conduite par leur ‘Mafiosi') a mené une autre guerre - une guerre contre ceux qui préconisent l'utilisation de traitements de remplacement contre le cancer. A l'origine de cette nouvelle guerre,
c'est le Dollar tout-puissant. Vous ne me croyez pas ? Quels sont les cinq autres traitements numéros un contre le cancer ? Pouvez-vous nommer un seul traitement de substitution du cancer ?

La Mafia Médicale et Big Pharma ont les médias dans leurs poches, ce qui fait que les traitements contre le cancer qui sont seulement connus de la plupart d'entre nous, sont les «Big 3». Sauf si vous êtes un coutumier d'Internet, il est probable que vous n'avez pas été exposés à beaucoup de bonnes informations sur les traitements de remplacement du cancer.

La vérité est que, puisque les traitements conventionnels rapportent le plus d'argent, ils sont vendus comme les traitements les plus efficaces. C'est tout cela l'économie du cancer, ne surtout pas trouver de remède. Dans son livre Gangsters en Médecine, Thomas Smith dit précisément : «[Le système médical] n'est pas organisé pour traiter et guérir la maladie ; c'est une entreprise commerciale organisée pour faire de l'argent, afin d'en faire bénéficier ses praticiens ».

J'ai tendance à regarder les choses depuis une perspective «économique» et je dois vous dire que du point de vue économique, l'industrie du cancer est le modèle d'affaires idéal. Big Pharma et les autres entreprises chimiques font d'énormes profits sur la vente de produits chimiques cancérigènes, qui sont sous-évalués en risques (souvent volontairement), dans nos aliments, l'eau, et l'air.

Ensuite, ils réalisent des bénéfices, davantage encore, par la fabrication et la vente, coûteuse, inefficace, des médicaments toxiques pour traiter les cancers et autres maladies causées par leurs propres produits. Puis, dans le jargon du baseball, ils complètent le "triple play", en vendant des médicaments supplémentaires, afin de provoquer des effets secondaires à des médicaments primaires plus supportables. Dans le jargon des affaires, l'industrie du cancer est assise sur une ‘vache à lait‘. Malheureusement, cette vache à lait, c'est une escroquerie au détriment des patients atteints de cancer.

Ajoutant l'insulte à l'injure, ils ont laissé ‘les contribuables John et Jane' (c'est-à-dire vous et moi) financer leurs recherches dans d'autres directions, afin de ne pas guérir le cancer, alors qu'ils en sont encore à promouvoir leurs médicaments pour réaliser des profits obscènes. Pour s'assurer que le public reste parfaitement ignorant
de la réalité des faits sur le cancer, ils ont mis en place un groupe«d'élite» (comme l'AEC [‘ACS']) pour diffuser la désinformation, au nom de l'éducation sur le cancer, tandis que le reste de la Mafia Médicale est occupé à combattre dans une guerre de territoire hostile, pour s'assurer que les traitements alternatifs contre le cancer restent supprimés ; et les médecins qui utilisent ces traitements sont persécutés, puis chassés du comté.

L'un des moyens par lequel cette guerre de territoire est menée, c'est à travers la publicité. Non seulement les grandes sociétés pharmaceutiques font des milliards de Dollars de profits chaque année sur la vente des
médicaments chimiques, mais ils spéculent également des milliards de Dollars dans la publicité et les médicaments sur ordonnance chaque année. Et, puisque les gens, en Amérique, prennent généralement leurs
décisions clés, basées uniquement sur ce qu'ils voient à la télévision et ce qu'ils entendent à la radio, il n'est pas étonnant que nous ne sommes guère au courant, concernant les traitements de substitution du cancer !

L'industrie du cancer a fait tout ce qui était en son pouvoir pour s'assurer que vous ne connaissiez pas la vérité sur les traitements de remplacement du cancer. Les stations de télévision et autres médias n'osent pas diffuser tout ce qui pourrait blesser l'un de leurs plus grands publicitaire - Big Pharma.

Retour en 1996, si nous avions été au courant des traitements alternatifs disponibles, réussis contre le cancer, mon père ne serait peut-être pas mort. Je suis en colère et dégoûté, que la Mafia Médicale supprime les
traitements de remplacement naturels contre le cancer, persécute les médecins qui les utilisent, et rende presque impossible le fait d'avoir accès à ces traitements, causant ainsi la mort des millions et des millions de victimes du cancer. Cette prochaine histoire vraie va vous briser le coeur.

C'est l'histoire d'Alexander Horwin (dans les propres mots de sa mère, Raphaele) : «Le 10 août 1998, à l'âge de deux ans, notre fils Alexander a été diagnostiqué de la tumeur la plus commune du cerveau chez l'enfant, le médulloblastome. Après qu'Alexander ait subi deux opérations du cerveau, mon mari et moi avons tenté une thérapie non-toxique qui s'est révélée être un succès dans le traitement du cancer du cerveau. Cependant, le 21 septembre, 1998, la FDA a refusé à Alexander, l'accès à ce traitement, pouvant sauver des vies. Les oncologues nous ont dit que sans leur «technique de l'art» qu'est la chimiothérapie, le cancer serait bientôt de retour. Nous ne savions rien de l'histoire sur l'efficacité ou les dangers potentiels de la chimiothérapie, mais instinctivement, on
savait que c'était un mauvais choix pour la thérapie.

Cependant, maintenant que la FDA avait interdit à Alexander,et dénié sa meilleure chance de survie, à utiliser un produit non toxique, dans une thérapie qui avait sauvé d'autres enfants, nous n'avions pas d'autre traitement en option de disponible. A contrecoeur, nous avons commencé la chimiothérapie le 7 octobre, 1998. Le protocole intitulé GCC 9921 consistait en l'administration par voie intraveineuse, de quatre médicaments de chimio : cisplatine, vincristine, cyclophosphamide (appelé aussi cytoxan), et le VP16 (aussi appelé étoposide). Alexander termina son troisième mois de chimiothérapie en décembre 1998 et décéda le 31 janvier 1999. Il n'avait que deux ans et demi». www.ouralexander.org.

Oui, il y a bien une guerre entre la Mafia Médicale et les défenseurs des traitements de remplacement du cancer.

Si vous croyez que la Mafia Médicale, agit dans le meilleur intérêt du public, alors peut-être devriez-vous lire le livre écrit par le Dr. Harvey Wiley, le fondateur de la FDA (en 1906) et son premier directeur. Dans l'Histoire du Crime Contre le Droit Alimentaire, il décrit l'absolue corruption qui s'est produite, en quelques années seulement, à l'encontre de son fondateur.

Il a rapidement réalisé que son objectif initial avait été subverti. Il a aussitôt démissionné et écrit le livre.

Les mêmes problèmes ont persisté à la FDA pendant presque un siècle. La Mafia Médicale a derrière elle, une histoire de corruption et des conflits d'intérêts avec Big Pharma. Selon l'ancien commissaire de la FDA, le Dr.
Herbert Ley, tel que cité dans le ‘San Francisco Chronicle' du 1er janvier 1970 : «la chose qui me dérange, c'est que les gens pensent que la FDA est là pour les protéger. Elle n'est pas là pour cela. Ce que la FDA fait et ce que le public pense, c'est tout aussi différent que le jour et la nuit.»

En 1969, le Dr. Ley a témoigné devant le comité sénatorial, et décrit plusieurs cas de malhonnêteté délibérée dans le dépistage des médicaments. Dans une affaire, un professeur avait testé près de 100 médicaments, pour 28 entreprises différentes, qui fabriquaient des médicaments . Le Dr. Ley a témoigné, «Les patients qui sont décédés, qui ont quitté l'hôpital, ou qui ont abandonné les tests, ont été remplacés par d'autres patients pour les essais, en l'absence de notifications dans les registres.

Quarante et un patients signalés comme participant à des études sont morts à l'hôpital ou chez eux,durant les tests.» (Sénat US, Des problèmes de concurrence dans l'industrie pharmaceutique, 1969).

Au début des années 1970, des «affaires internes», type ‘études' de la FDA, ont révélé qu'un médecin sur cinq, qui effectuait des recherches, sur le terrain des nouveaux médicaments, et avait fait des ‘découvertes', les a
envoyées aux compagnies pharmaceutiques, et ce sont ces dernières qui ont empoché les bénéfices. En d'autres termes, 20% des médecins venaient d'être ‘truandés'! (Science, 1973, vol. 180, p. 1038).

Selon la Dre. Judith Jones, ancienne directrice de la Division de l'Expérience des Médicaments à la FDA, si les données obtenues par un clinicien ne sont pas ‘satisfaisantes', envers le médicament pour l'étude d'exploitation, il est d'usage que la société pharmaceutique fasse poursuivre l'expérimentation ailleurs, jusqu'à ce qu'elle obtienne des résultats satisfaisants et les témoignages qu'elle désire. Les résultats défavorables ne sont presque jamais publiés, et les cliniciens sont poussés à cacher la vérité. (Arabella Melville & Colin Johnson, Guéri de la Mort - Effets des Médicaments sur Ordonnance).

Les médecins sont les principaux ‘chercheurs dans le domaine des médicaments' pour Big Pharma. Gardez à l'esprit que l'incitation, pour les cliniciens, afin de fabriquer artificiellement des données (MENTIR) est énorme.

En échange de la «recherche favorable» dans les résultats, ces médecins sont récompensés par des subventions de recherche, des cadeaux, et autres avantages somptueux. Selon John Braithwaite, dans son livre La
Criminalité des Entreprises dans l'Industrie Pharmaceutique, Big Pharma paie jusqu'à concurrence de 1000 $ par sujet, permettant ainsi à bon nombre de ces médecins de gagner plus d'1 milliard par an à partir de la recherche sur les médicaments seuls.

Et ne soyez pas dupes - ces médecins savent très bien que s'ils ne produisent pas des ‘résultats favorables' pour Big Pharma, leur "bonne planque" sera prochainement et brutalement stoppée. Vous voyez, beaucoup de médicaments DOIVENT être vendus. Afin d'atteindre cet objectif, tout est permis : le mensonge, la fraude, et les commissions occultes. C'est logique, les dés sont pipés dans cette guerre du cancer, tout cela s'est lourdement empilé contre les succès des traitements de substitution.

Pour réussir dans la guerre contre le cancer, nous devons avoir des gens qui ont le cran de parler, sans peur d'être étiquetés comme "Politiquement incorrect" ou aussi comme «théoricien de la conspiration». Mike Adams, le Ranger de la Santé, est un guerrier comme tel. Dans son éternel style de franc parler, il écrit : «La médecine
occidentale a manqué son devoir envers notre peuple. Aujourd'hui, alors même que les médicaments sur ordonnance sont plus fréquemment consommés que jamais auparavant dans l'histoire de la civilisation, notre
nation a fait monter en flèche les taux d'obésité et les maladies chroniques. »

Il poursuit : « La médecine occidentale ne fonctionne tout simplement pas. Il s'agit d'un système démodé de ‘médecine', dominé par les intérêts financiers des compagnies pharmaceutiques, le pouvoir des responsables
ambitieux de la FDA, et des vieilles facultés de la médecine traditionnelle, dont la vision myope de la santé, les empêche d'explorer les vrais chemins de la guérison. Les facultés de la médecine moderne n'enseignent même pas la guérison ou la nutrition. Aucun praticien de la médecine occidentale n'a jamais appris une seule chose pour être en bonne santé.» www.naturelnews.com/adamshealthstats.htm

Mon ami Webster Kehr décrit la guerre contre le cancer, de la manière suivante : "Lorsque les gens entendent le terme de ‘guerre', ils pensent à des canons, à des chars, à des avions de chasse, et à des soldats. Ils pensent aux tyrans ayant perdu l'esprit, secouant leurs poings à la télévision. Mais la guerre en médecine est très différente. Les tyrans, dans cette guerre, cachent leurs véritables intentions. Il s'agit d'une «guerre» où les armes sont l'information. Bienvenue au 21e siècle, le siècle où les ennemis les plus dangereux et les plus meurtriers de
l'Amérique, y sont à l'intérieur même." www.cancertutor.com/WarBetween/war_Believe.html

Peu importe combien de personnes se rasent la tête ou courent dans la vie dans tous les sens, aussi longtemps que la Mafia Médicale aura le contrôle, la « guerre au cancer» ne sera jamais gagnée. Selon le Dr.Linus Pauling, (deux fois lauréat du prix Nobel), "La plupart des recherches contre le cancer sont en grande partie une fraude et les grandes organisations de recherche sur le cancer ont manqué à leurs obligations envers les personnes qui les soutiennent."

Cette guerre du cancer, est l'une des fraudes les plus coûteuses (en termes d'argent et de souffrance humaine), qui n'a jamais été perpétrée contre le peuple Américain. Un étalement des sommes d'argent a été dépensé pour sa poursuite, mais l'empereur "cancer" est nu. Selon C.S. Lewis, dans La Tactique du Diable : «Le mal le plus grand n'est pas fait maintenant dans ces sordides ‘repaires du crime' que Dickens aimait à peindre.

Ce n'est pas fait, même dans les camps de concentration et les camps de travail. Dans ceux où nous voyons le résultat final. Mais il est conçu et ordonné (proposé, appuyé, effectué par un procès-verbal) dans un endroit propre, recouvert de moquette, chauffé, et dans des bureaux bien éclairés, par des hommes calmes, tranquilles, en cols blancs, avec des ongles coupés, et aux joues bien rasées, qui n'ont pas besoin d'élever la voix. Donc, assez naturellement, mon symbole de l'enfer est quelque chose comme… les bureaux d'une entreprise commerciale bien
méchante».

Accueil