Le citron : de la vitamine C en abondance, et bien d'autres vertus.

Le citron : de la vitamine C en abondance, et bien d'autres vertus…Le naturopathe français Raymond Dextrait écrivait, à propos des bienfaits du citron: "Nous ne nous étonnons même plus devant les résultats merveilleux dûs aux citrons, tellement ceux-ci nous sont devenus coutumiers.

Un fruit à la couleur de l'or pour toutes les richesses de santé qu'il nous offre.

  • Vieux remèdes au citron
  • Boisson au citron contre la grippe
  • Maigrir avec le citron

Le citron est un fruit que nous associons facilement à la confection de boisson pour lutter contre les refroidissements tels que rhume et grippe. Nous sommes tous conscients de la richesse en vitamine C de ce fruit. Cependant, le citron a bien plus à nous offrir.

Athénée vanta le pouvoir antivenimeux du citron. Il révèle que deux condamnés devaient être livrés aux vipères. Ils eurent l'idée de consommer des citrons. Tout à fait immunisés, les terribles morsures des reptiles n'eurent aucun effet sur eux.

Le naturopathe français Raymond Dextrait écrivait, à propos du citron: "Nous ne nous étonnons même plus devant les résultats merveilleux dûs aux citrons, tellement ceux-ci nous sont devenus coutumiers".

Le Dr Ed Bertholet, pour sa part, disait ceci: "les citrates de soude et de potasse ont un pouvoir dépurateur remarquable; ils diminuent la viscosité sanguine, en débarrassant le sérum des substances mucoïdes qui l'encrassent et qui diminuent sa vitalité ainsi que sa capacité de fournir la thrombine (ferment coagulent), utile pour la cicatrisation et l'oblitération des vaisseaux lésés. Le sang ayant perdu sa viscosité anormale, devient plus fluide et circule plus aisément dans les vaisseaux sanguins, d'où rapide diminution de la pression artérielle; son sérum peut alors filtrer plus librement au travers des parois capillaires, ce qui permet un apport plus régulier et plus abondant de substances nutritives aux cellules constitutives des organes dont les fonctions biologiques s'accomplissent alors avec beaucoup plus de facilité."

En d'autres termes, le citron contribue favorablement à améliorer la qualité et la circulation du sang dans l'organisme, ce qui a pour effet de nourrir adéquatement les cellules de l'organisme, pour notre plus grand bien et une meilleure santé.

Composition:

Le citron contient un peu de vitamine A, de vitamines B1 et B2 ainsi que des bioflavonoïdes et de la pectine. Mais c'est la vitamine C qui est de loin la plus présente dans ce fruit. On estime une moyenne de 50 mg de vitamine C pour 100 g de fruit. Il contient également des caroténoïdes et des coumarines. Tous ces composants sont de puissants antioxydants et confèrent également au citron de puissantes qualités antiseptiques.
Le citron étant particulièrement riche en vitamine C, rappelons que celle-ci joue un rôle important dans le développement des os et des dents, dans l'intégrité du tissu sanguin et des capillaires; elle tend à normaliser la pression sanguine et le taux de sucre dans le sang; elle protège le cristallin et stimule la surrénale et la fonction ovarienne. Elle est un puissant antioxydant et permet également de contrer favorablement les effets néfastes du stress.

Un fruit acide qui alcalinise le sang!

Certains praticiens déconseillent le citron pour son acidité, en l'accusant de déminéraliser l'organisme. Cette condamnation du citron est tout à fait non fondée. Il est établi que les citrates sont brûlés dans l'organisme et laissent un résidu moyennement alcalin. Les sels acides des acides organiques perdent par oxydation, au cours du métabolisme, leur acidité primitive et donnent lieu à la formation de carbohydrates alcalins possédant les propriétés et les caractéristiques des bases. Loin de décalcifier l'organisme, de nuire au squelette, l'acide citrique a un effet déterminant dans la rétention du calcium. De plus, il est établi que le calcium a besoin d'acidité pour être assimilé.

Utilisation thérapeutique du Citron:


Pouvoir antiseptique:

Puissant antiseptique, il combattrait efficacement une vingtaine de germes. Il est donc très utile pour combattre toutes infections, particulièrement les refroidissements, grippes, rhumes. Il contribue à abaisser la fièvre par son action sudorifique. Ce pouvoir antiseptique est également efficace dans les problèmes d'infections urinaire, vésicales et rénales. Son action diurétique accélère également l'élimination des toxines. Il préserve l'appareil digestif des infections, dont les diarrhées.

Circulation sanguine:

Au niveau du système circulatoire, le citron contribuerait également à abaisser le taux de cholestérol. Son action sur le système sanguin est digne d'intérêt. En effet, en cardiologie on a régulièrement recours à l'aspirine pour fluidifier le sang et prévenir ou traiter la formation de caillots sanguins. Cependant, l'aspirine présente l'inconvénient de favoriser également des hémorragies. Nous avons vu que le citron possède la propriété de fluidifier le sang. Mais, contrairement à l'aspirine, selon le Dr Paul Nègre, il a également la propriété d'améliorer très rapidement la majorité des syndromes hémorragiques. La propriété hémorragique de l'aspirine cesse par administration concomitante de citroflavonoïdes. De nombreux oeudèmes rétrocèdent aussi sous leur action.
Le citron est, par exemple, très efficace contre les saignements de nez.

Citron et digestion:

On reproche souvent au citron d'augmenter la sécrétion d'acide chlorhydrique et de provoquer des aigreurs. Certains allant même jusqu'à l'accuser de favoriser l'apparition d'ulcères gastriques. Certaines personnes peuvent en effet éprouver des sensations de brûlures après la consommation de citron, mais il s'agit en réalité d'un signal d'alarme qui doit les inciter à revoir leur façon de s'alimenter. Le plus souvent les aigreurs ressenties à la suite de l'absorption du citron sont le résultat d'une mauvaise composition des menus. Abondance de pâtes, féculents, pain blanc, riz blanc, sucres et alcool sont incompatibles avec le citron. Le citron ne devrait être consommé qu'après complète digestion de ceux-ci. En fait, les meilleurs effets seront obtenus du citron que lorsque consommé loin des repas. Les personnes à constitution fragile, et tempérament nerveux, devraient également éviter de consommer le citron le matin à jeun. Le meilleur moment serait en après-midi, plus de deux heures après le repas.
Loin de provoquer de l'hyperchlorhydrie, le citron a une action eupeptique, c'est à dire qu'il favorise la digestion.

Citron et peau:

Rien de tel que le citron pour rajeunir la peau. Celui-ci contribuera à maintenir l'équilibre du PH de la peau. Vous pouvez composer un masque pour la peau en mélangeant en proportions égales du citron à du miel. Pour soigner une blessure, quelques gouttes de citron agiront comme antiseptique. Pour traiter l'eczéma on peut l'utiliser mélangé à de l'huile d'olive ou d'amande douce. Pour le pied d'athlète on l'utilisera mélangé à du jus de papaye.

Vieux remèdes.

Un peu de jus de citron frais ajouté à une infusion d'herbes ou pris tel quel avec un peu de miel est un vieux remède utilisé contre les maux de gorge et infections des voies respiratoires supérieures.
Le jus de citron aide à réduire la congestion et à éliminer le mucus qui entrave la respiration.
Un autre vieux remède traditionnel consiste à appliquer une tranche de citron épaisse et fraîchement coupée, à un abcès ou à un autre type d'éruption cutanée.

Boisson au citron contre les refroidissements:
Un des meilleurs remèdes contre la grippe, le rhume, la fièvre et autres maladies hivernales est la boisson à base de citron et gingembre. Voici la recette:
1 tasse d'eau
1 petit morceau de racine de gingembre
1 c. à soupe de reine des prés
1 c. à soupe de fleurs de sureau
le jus d'un petit citron
miel selon le goût

Mettre dans un poêlon les 250 ml d'eau, la racine de gingembre et les fleurs de sureau. porter à ébullition et ensuite éteindre le feu. Attendre quelques secondes pour que la température de l'eau baisse légèrement et ajouter la reine de prés. Laisser infuser 10 minutes.
Filtrer dans une tasse et ajouter le jus du citron et le miel.

Maigrir avec le citron.

Selon le Dr Mark Moyad M.D. de l'Université du Michigan, des récentes recherches sur le citron révèlent que la vitamine C, dont le citron est riche, réduit le taux d'hormones qui stimulent le centre de l'appétit dans le cerveau.
Conseil de consommation:
Il est important de consommer des fruits bien mûrs, idéalement le citron aura complété sa maturation sur l'arbre, au soleil. Il est cependant difficile de se procurer ce genre de fruit dans les climats nordiques. Privilégier dans la mesure du possible le fruit issu de culture biologique, qui sont exempts de tout pesticides et sont cueillis à un stade de maturation plus avancé. Toujours consommer le citron au moins deux heures après un repas et attendre vingt minutes avant de consommer d'autres aliments après consommation.
Le citron offre une multitude d'usages et de propriétés.

Citronnier - ( citrus medica - citrus limonum ).

Le citronnier de Médie (citrus medica) et le citronnier limonier (citrus limonum) appartiennent à la famille des Rutacées. C'est un petit arbre à feuilles persistantes, originaire de l'Inde et de Chine, largement cultivé dans le bassin méditerranéen, la Californie, la Floride, l'Amérique Centrale et du Sud.

Le fruit et la feuille du citronnier sont très riches en vitamine C. Il contient également de nombreux flavonoïdes, des caroténoïdes et des coumarines. Son huile essentielle est riche en monoterpènes et sesquiterpènes. La pulpe du fruit sert à préparer l'acide citrique.

Propriétés :

Le fruit du citronnier possède tellement de propriétés, qu'il faudrait plusieurs pages pour en faire la description complète et détaillée.

Outre les propriétés antiscorbutiques et anti-infectieuses dues à la richesse du jus en vitamine C, le citron a de nombreuses autres actions bénéfiques pour la santé. C'est un dépresseur du système nerveux central, un bactéricide et un désinfectant qui a déjà été utilisé pour la préparation du champ opératoire et en dermatologie pour combattre certaines affections de la peau. C'est également un révulsif, un régulateur de la glycémie, un tonique et un stimulant de l'appétit, mais ne craignez rien, il ne vous fera pas prendre du poids, au contraire si nécessaire vous en perdrez, dans le cas contraire il le régularisera.

Les flavonoïdes présents dans le fruit et la feuille exercent une action hypotensive et protègent les vaisseaux capillaires. Elles ont également des propriétés antiallergiques et anti-inflammatoires. Ce serait dû en partie au fait que le citron est riche en quercétine, hespéridine et diosmine, des inhibiteurs de l'histamine, un neurotransmetteur impliqué dans les réactions allergiques et l'inflammation.

Des expériences ont démontré que l'administration régulière de jus de citron et autres agrumes, fait augmenter les taux sanguins de corticostérones et d'ACTH, des anti-inflammatoires naturels.
Le jus de citron diminue également le taux d'acide urique. L'huile essentielle du citron possède un puissant effet anti-infectieux.
Mentionnons également des propriétés diurétique, tonique veineux, dépuratif, vermifuge, carminatif, fébrifuge, hypotenseur, reminéralisant, tonique du système nerveux, antivénéneux.

Le citron est utile dans les cas de :

Artériosclérose
Varices, phlébites, fragilité capillaire
Rhumes, grippes et maladies infectieuses
Amygdalite
Pharyngite
Lithiase urinaire et biliaire
Hypertension
Congestion hépatique
Dysenterie et diarrhées
Asthénie, inappétence
Rhumatisme, athrite, goutte
Parasites intestinaux
Maux de tête, migraine
Sénescence
Hémorragies (saignements de nez, hémorragie gastrique)
Anémie
Mode d'emploi

Usage interne. Consommer régulièrement la limonade, soit un citron dans ½ verre d'eau. On peut ajouter un peu de miel pour édulcorer le jus.

Cure de jus de citron.

Commencer par un demi citron par jour, ensuite un citron entier et par la suite augmenter d'un citron à chaque jour sur une période de 10 ou 12 jours, soit une consommation maximale de 12 citrons sur une journée. Ensuite descendre progressivement d'un citron par jour, pour terminer la cure avec un citron sur la journée. Continuer ensuite à consommer un verre de limonade par jour. On peut couper le jus du citron avec de l'eau (distillée ou la moins minéralisée possible). Cette cure peut-être suivie deux fois par année.

Usage externe Contre les rhumes, grippe, angine, amygdalite, pharyngite. Gargarisme de 20 ml de jus coupé dans une quantité égale d'eau. 3 à 4 fois par jour.
Contre les rhumes ou sinusites, quelques gouttes de jus dans les narines, plusieurs fois par jour.

En cas d'hémorragie nasale, un tampon de coton imbibé de jus de citron.

Dans les cas de blessures et les plaies infectées du jus de citron pur ou dilué. Contre les ongles cassants, appliquer matin et soir du jus de citron.

Pour les maux de tête et la migraine, placer des tranches de citron sur le front ou/et bain de mains et pieds dans de l'eau chaude additionnée de plusieurs citrons coupés en quartiers.
Avis important : Toujours consommer le citron au moins deux heures après un repas et attendre vingt minutes avant de consommer d'autres aliments après consommation. Favoriser la consommation de citrons de culture biologique et de fruits mûris au soleil.

Calcium et citron : Est-il vrai que le citron contient un élément indispensable à l'assimilation du calcium ?

Certains praticiens déconseillent le citron pour son acidité, en l'accusant de déminéraliser l'organisme. Cette condamnation du citron est cependant non fondée.

Comme le disait à juste titre le regretté Raymond Dextrait, un grand naturopathe, non seulement le citron ne décalcifie pas, mais il joue un rôle capital dans la transformation et la fixation du calcium des aliments.
L'acide citrique favorise l'absorption intestinale du calcium, lequel est alors acheminé normalement vers le lieu de l'utilisation. Sans l'apport de l'acide citrique, le calcium peut être détourné de sa destination ou arrêté par un quelconque obstacle lors du processus d'assimilation par l'organisme.

Le citron n'acidifie pas l'organisme.

Il est établi que les citrates sont brûlés dans l'organisme et laissent un résidu moyennement alcalin. Les sels acides des acides organiques perdent par oxydation, au cours du métabolisme, leur acidité primitive et donnent lieu à la formation de carbohydrates alcalins possédant les propriétés et les caractéristiques des bases. Loin de décalcifier l'organisme, de nuire au squelette, l'acide citrique a un effet déterminant dans la rétention du calcium. De plus, il est établi que le calcium a besoin d'acidité pour être assimilé.

Raymond Dextrait mentionnait également que les professeurs italiens R. Rossi et R. Cremoncini, à l'issue d'une longue pratique chez des enfants rachitiques, ont publié un rapport sur le rôle capital de l'acide citrique dans le traitement du rachitisme.

L'acide citrique est le complément indispensable de la vitamine D pour activer le processus de calcification des cartilages.

L'acide citrique est rapidement éliminé, et sa présence à tous les stades du métabolisme du calcium étant nécessaire, il est donc utile de consommer régulièrement de petites quantités de jus de citron dilué dans de l'eau. On peut également l'utiliser pour assaisonner des salades et autres crudités.

Les suppléments de calcium.

J'ai déjà mentionné une étude, publiée dans The Lancet, portant sur 5292 personnes âgées de plus de 70 ans et qui avaient déjà eu une première fracture au cours des dix dernières années. Certaines ont pris de la vitamine, d'autres du calcium, d'autres les deux et le dernier groupe un placebo.

Le suivi de l'étude s'est fait sur plusieurs années et selon les résultats 13% des personnes ont souffert d'une nouvelle fracture peu importe le groupe étudié, qu'ils aient pris du calcium, de la vitamine D, les deux ou rien du tout!
La conclusion des chercheurs est que pour les gens qui souffrent d'ostéoporose et qui ont déjà eu une fracture, calcium et vitamine D ne semblent pas avoir d'effets suffisants pour prévenir l'arrivée de nouvelles fractures.

Une autre étude de l'Université de York, dirigée par le Dr David Torgenson est arrivée aux mêmes résultats. Selon le Dr Steven Gorldstein, de l'université de New York , les personnes suivies pour ces études souffraient d'ostéoporose, et il est admis que la vitamine D et le calcium pris seuls ne suffisent pas à traiter l'ostéoporose une fois qu'elle est présente.

Les suppléments de calcium sont très populaires et fortement recommandés pour aider à la solidification des os et prévenir l'ostéoporose. Mais ils ne sont peut-être pas aussi efficaces que souhaités. Il serait sans doute utile de consommer ces suppléments avec un peu de citron dilué dans un verre d'eau, pour faciliter l'absorption du calcium.

Tous les suppléments de calcium ne sont pas semblables et ils ne sont pas tous très assimilables par l'organisme.

Accueil