Crème budwig et cancer - Lutter contre le cancer avec la crème Budwig.

Lutter contre le cancer avec la crème Budwig.Cet article porte sur comment prévenir et guérir le cancer avec une bouteille d'huile de lin et un pot de fromage blanc (lait caillé). Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est une vérité prouvée et bien documentée. C'est aussi une vérité résolument étouffée, car l'industrie du cancer est un gros business dans ce que cela a de pire.

Pensez à partager ces informations afin de lutter contre la désinformation de la mafia pharmaceutique !

recette de la crème budwig

1 c. à thé huile de lin ou autre huile polyinsaturée (tournesol, carthame, noix, etc.) 5 ml
4 c. à table fromage blanc (moins de 1 % de matière grasse) 60 ml
jus d'un demi-citron
1 banane bien mûre
1 c. à thé miel 5 ml
1 c. à thé graines ou noix (lin, tournesol, chanvre, citrouille, amandes, noix, noisettes, etc.) 5 ml
2 c. à thé céréales complètes fraîchement moulues et crues (avoine, orge mondé, riz complet, sarrasin, millet, quinoa, etc.) 10 ml

Préparation.

Battre en crème l'huile et le fromage.
Ajouter le jus d'un demi-citron frais (ou d'un citron entier, au goût). Enlever les pépins, mais récupérer la pulpe et la verser avec le jus.
Écraser et mélanger avec une banane bien mûre.
Ajouter le miel, les graines ou les noix, et les céréales complètes. Bien remuer le tout et déguster!

Crème Budwig et cancer. Ne cédez pas au terrorisme médical.

%PARTAGER%Cet article porte sur comment prévenir et guérir le cancer avec une bouteille d'huile de lin et un pot de fromage blanc (lait caillé). Aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est une vérité prouvée et bien documentée. C'est aussi une vérité résolument étouffée, car l'industrie du cancer est un gros business dans ce que cela a de pire.

Vous ou l'un de vos êtres chers peut avoir été diagnostiqué avec le cancer, et vous avez très peur. L'establishment médical vous a appris que votre vie est menacée, et que vous feriez bien d'entreprendre des traitements de soins standards avant qu'il ne soit trop tard.

Vos médecins ont balancé toutes sortes de statistiques effrayantes sur ce qui vous arrivera sans intervention chirurgicale immédiate, suivie de rayons, de chimiothérapie, et vraisemblablement d'une vie entière de pratique de drogues débilitantes. Vous faites l'objet de pressions pour vous faire inscrire tout de suite à ces dangereux traitements.

Votre esprit est dans un tourbillon, vous ne pouvez penser correctement, et vous avez une trouille bleue. Désormais, l'industrie du cancer vous a amené exactement là où elle le désirait. Vous n'êtes plus en état de rechercher une solution de rechange.

Si vous pouviez rassembler assez vos esprits pour commencer à étudier ce qu'est vraiment le cancer et comment il devrait être soigné, votre médecin sait que vous vous passeriez de lui et de ses poisons. C'est pourquoi la pression sur vous est si intense.

En fait, qu'est-ce donc que le cancer ? Quelqu'un attrape-t-il le cancer par manque de chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie ou médicaments ? En réalisant que la réponse à cette question est bien évidemment « non, » vous voyez que les méthodes des « soins standards, » même dispensées dans des cliniques de cancérologie ultramodernes, ne vous apportent aucune guérison. Il n'y a donc pas à se précipiter pour vous inscrire à ces traitements.

Vous pouvez vraiment vous permettre de prendre le temps de vous détendre et de retrouver votre calme, et trancher ensuite pour une approche rationnelle, basée sur une solution de rechange qui vous offre une probabilité d'une guérison complète. Que vous ayez ou non beaucoup d'argent, et même si vous n'avez pas d'assurance maladie, vous pouvez vraiment guérir complètement du cancer.

Le cancer indique que vous exposez votre corps à une chose absolument inappropriée. Si votre famille a une incidence élevée de cancer, peut-être pensez-vous que cette maladie est dans vos gènes, et que vous ne pouvez pas vraiment y faire grand chose. Ce n'est pas vrai.

Quel que soit votre patrimoine génétique, ce sont les choix que vous faites qui déterminent l'activation des gènes à l'origine du cancer. Le cancer n'est pas une maladie mortelle. Le cancer prévient d'un danger mortel. De cette manière, avec tout ça en tête, nous allons revenir à l'huile de lin et au fromage blanc.

Johanna Budwig.

La doctoresse Johanna Budwig naquit en Allemagne en 1908 et décéda 95 ans plus tard. Elle consacra sa vie à la recherche en cancérologie et fut souvent citée comme une sommité scientifique de la recherche dans ce domaine en Europe. Aussi biochimiste et physicienne, elle fut l'une des autorités éminentes dans le domaine des matières grasses, des huiles et de la nutrition.

Après des recherches originales et exhaustives, comportant des années d'essais cliniques, Johanna prouva au-delà de toute contestation que l'huile de lin non chauffée et non traitée peut fournir à l'organisme des acides gras essentiels, et reconstituer le manque de phospholipides et de lipoprotéines de première nécessité, qui étaient absentes dans l'alimentation de nombreuses personnes de son temps, et le sont à un degré encore plus grand dans la malbouffe d'aujourd'hui.

Grâce à l'analyse sanguine de nombreux patients cancéreux, Johanna diagnostiqua toujours un net déficit en substances nutritives essentielles. Les échantillons sanguins de tout cancéreux à un stade avancé laissaient voir une substance jaune verdâtre, au lieu de l'hémoglobine saine porteuse d'oxygène naturellement rouge, ce qui révèle l'incapacité du sang à amener l'oxygène aux cellules.

Après avoir traité ces patients pendant quelques mois avec des doses quotidiennes d'huile de lin, leurs tumeurs cancéreuses diminuèrent peu à peu, et la couleur malsaine du sang fut remplacée par celle des globules rouges saines. Ce changement de couleur du sang signale la hausse du niveau des phospholipides et des lipoprotéines.

Sa découverte de la manière de rendre les graisses solubles dans l'eau fut son apothéose. Elle comprit que les graisses deviennent solubles dans l'eau et capables de traverser la membrane cellulaire uniquement quand elles sont liées à des protéines. C'est là que le fromage blanc entre en jeu.

C'est en agglomérant les matières grasses riches en électrons de l'huile de lin avec les protéines sulfurées du fromage blanc qu'on permet le passage de ces électrons à travers les membranes cellulaires et dans les parois cellulaires.

Johanna était catégoriquement contre l'usage des graisses hydrogénées, partiellement hydrogénées, et polyinsaturées. Elle considérait ces matières grasses transformées chimiquement comme préjudiciables envers tout organe du corps.

Le cœur rejette ces graisses et elles finissent en dépôts de gras inorganique sur le muscle cardiaque, bloquant la circulation, lésant la fonction cardiaque, inhibant le renouvellement cellulaire, et perturbant le flux naturel sanguin et lymphatique.

Les patients de Johanna étaient des malades en phase terminale, abandonnés par la médecine moderne, dont la survie de beaucoup était estimée à quelques jours ou heures. Elle traita ces patients avec un simple régime à base d'un mélange d'huile de lin et de fromage blanc, la version européenne du lait caillé.

Ses recherches rendues publiques sont bourrées de témoignages de gens des quatre coins du monde, diagnostiqués avec un cancer en phase terminale et complètement guéris par la crème Budwig. Les bienfaits des recherches de Johanna s'étendent à la guérison des personnes atteintes de l'une des principales maladies débilitantes.

Il existe des milliers de cas certifiés de guérison du cancer grâce au protocole Budwig. Pour ses recherches et sa pratique, Johanna fut nominée à sept prix Nobel, mais fut empêchée de les obtenir par l'industrie pharmaceutiques et médicale d'Allemagne, qui lui firent subir un dénigrement et un harcèlement perpétuel et bloquèrent la publication de ses écrits et de ses études cliniques.

Notre organisme est électrique.

En plus de compromettre l'intégrité des membranes cellulaires, les huiles traitées et cuites abaissent la tension dans les cellules de notre organisme, nous rendant très sensibles aux maladies chroniques et incurables. Le champ électronique des huiles insaturées cuites et traitées est altéré et détruit, ce qui rend les cellules incapables de s'alimenter correctement.

L'aptitude des graisses à se lier aux protéines et à devenir solubles dans l'eau est détruite dans l'organisme. Quand les graisses sont aptes à se lier aux protéines, acquérant ainsi la solubilité dans l'eau, elles peuvent pénétrer les cellules, leur fournir de l'oxygène, et rétablir le niveau électrique adéquat. Rappelez-vous : ce n'est que dans un environnement déficient en oxygène que les cellules cancéreuses peuvent s'épanouir.

Le métabolisme correct des graisses affecte chaque fonction vitale et organe du corps, y compris la régénération et la mort cellulaire. Quand de nouvelles cellules se développent, il y a une bipolarité entre la charge positive du noyau et la charge négative de la membrane cellulaire. Au cours de la phase de division du cycle cellulaire, la nouvelle cellule ou cellule la fille doit avoir assez d'énergie pour se séparer complètement de l'ancienne cellule.

Ce sont les acides gras riches en électrons qui facilitent ce processus. Quand ce processus est interrompu par absence de bipolarité, par manque d'acides gras insaturés très riches en électrons, les cellules ne se séparent pas complètement les unes des autres.

Ce processus peut être inversé en fournissant à l'organisme de la nourriture qui redonne les ingrédients nécessaires au retour de la bipolarité et à la résolution de la paralysie du cycle cellulaire.

La configuration moléculaire de l'huile de lin, avec ses deux composantes d'acides gras insaturés, formées de trois électrons à doubles liaisons entre les atomes de la molécule, est capable de transférer une immense quantité d'énergie, permettant à l'organisme une plus grande assimilation et la capacité de transporter l'oxygène. Cela fait que toute tumeur présente se dissout, et l'assortiment de symptômes signalant l'absence de bipolarité disparaît. Voici un extrait des recherches de Johanna :

S'exposer à la lumière du Soleil.

Johanna a aussi étudié la relation entre les graisses, les électrons, les photons, l'énergie provenant du Soleil. Elle n'ignorait pas les bienfaits de l'énergie solaire et ses effets sur l'organisme. Cette énergie est due en partie aux photons de la lumière solaire, qui sont la forme d'énergie la plus pure. Les gens sont censés être en relation avec le Soleil comme le montre leur niveau élevé de photons. La concentration de l'énergie solaire s'améliore quand nous mangeons des aliments riches en électrons, comme l'huile de lin mélangée au fromage blanc qui attire les ondes électromagnétiques des rayons du Soleil.

Selon Johanna, « La matière a toujours ses propres vibrations, et aussi, bien sûr, le corps vivant. L'absorption de l'énergie doit correspondre à sa propre longueur d'onde. » C'est ce qui rend le Soleil et le corps humain si compatibles quand l'organisme est en condition appropriée pour le recevoir. Dès que les patients de Johanna se sentaient mieux, ils étaient enjoints de s'asseoir au Soleil et ils constataient qu'ils le supportaient aisément.

Johanna voyait dans les électrons des aliments que nous mangeons un système en résonance avec l'énergie du Soleil. Elle voyait dans le corps humain une antenne solaire et dans l'interaction du Soleil avec les électrons de notre alimentation l'acteur régissant toutes les fonctions vitales de l'organisme.

Ce que signifie pour nous cette recherche.

Dans l'alimentation moderne, la plupart des aliments et la quasi-totalité des encas contiennent des huiles bouillies ou cuites autrement, des huiles qui ont perdu leur intégrité et sont incapables de fournir la vie procurant l'énergie et le transport de l'oxygène indispensable au bon fonctionnement cellulaire. Que vous ayez un cancer aujourd'hui, l'avez eu dans le passé, ou désirez l'éviter à l'avenir, vous devez prendre en compte ce fait. Votre médecin peut vous raconter que ce que vous mangez n'a rien à voir avec le fait que vous soyez ou non victime d'un cancer. Mais rien n'est plus éloigné de la vérité.

La crème Budwig est connue en France surtout grâce à la doctoresse Catherine Kousmine, dont les travaux ont aussi montré le problème des graisses alimentaires dénaturées par raffinage, chauffage et hydrogénation (margarines) dans la cause de maladies.

La médecine moderne qualifiait les guérisons inespérées de Kousmine
d'« anecdotiques. » C'est très révélateur du fait que le but de l'establishment médical n'est pas de soigner ni de comprendre la maladie, mais de faire du fric en « traitant » des symptômes.

Il faut bien se rendre compte que Johanna Budwig a mis en évidence l'origine véritable du cancer et de beaucoup de maladies : la civilisation de la malbouffe, la nourriture dénaturée, dont les carences en éléments essentiels empêchent l'organisme de fonctionner normalement (avec en plus aujourd'hui les additifs de toutes sortes). Elle a mis au point une méthode de guérison véritable et non pas un palliatif (comme, par exemple, les protocoles très efficaces d'André Gernez, eux aussi censurés).

Il faut cependant savoir qu'il ne suffit pas de consommer de la crème Budwig le matin sans éliminer entièrement ses mauvaises habitudes alimentaires… L'huile de lin est interdite dans la consommation en France car, étant très réactive, elle s'oxyde rapidement en formant des radicaux libres.

On peut cependant en trouver en Suisse, à Genève en particulier, dans les magasins de diététique et en pharmacie. Cependant, pour garder la santé, il suffit, comme le dit depuis des années le mouvement Hygiéniste (Mosseri, Shelton,…), de ne rien manger de dénaturé : transformé, trop cuit, ou préparé industriellement, et de ne s'en tenir qu'à ce que donne gratuitement la nature, en préférant les fruits oléagineux naturels (ni grillés ni salés) à la viande (ce point est désormais une priorité avec les trafics soulevés par l'actualité et les contaminations diverses).

Les vitamines sont aussi très importantes puisque leur carence a été mise en évidence dans beaucoup de maladies. Ne pas oublier que certaines des maladies cardiaques les plus courantes et mortelles sont des formes avérées de scorbut (Dr Matthias Rath et Alain Scohy). Cependant, préconisées seules sans les acides gras insaturés essentiels et les oligo-éléments, les vitamines ne resteront qu'un utile palliatif à la malbouffe.

La base énergétique de l'organisme est démontrée en particulier par l'existence avérée des méridiens d'acupuncture. Cela permet d'expliquer les guérison par correction de l'énergie corporelle que sont sensées faire, par exemple, l'acupuncture, la machine de Prioré, l'eau énergisée découverte dans les années 60 par l'ingénieur Marcel Violet ou l'homéopathie. La nature énergétique de l'organisme est aussi déductible des extraordinaires travaux du Dr Tsiang Kan Zheng et des découvertes censurées presque aussi extraordinaires du Dr Jacques Benveniste.

Accueil